Parce que je voulais le surprendre pour ses 32 ans, parce que je voulais qu'il se souvienne de son dernier anniversaire avant d'être 3, parce qu'il n'avait jamais grimpé aussi haut dans un arbre, je l'ai emmené à La Bernardière dormir à 8 mètres de haut en pleine nature, au milieu des paons & des lièvres !

J'ai chaussé mes bottes & rempli mon sac de vêtements chauds que j'ai caché dans la voiture et j'ai roulé bouche bée jusqu'à St Macaire en Mauges. Sur la petite route qui nous a conduit à la maison d'Aglaé, je trépignais d'impatience ! Puis il a compris, a écouté attentivement les règles de sécurité & conseils avisés de la propriétaire. Et nous avons grimpé jusqu'à notre jolie cabane, nichée dans un superbe chêne. La soirée n'appartenait qu'à nous !

Nous avons diné en tête à tête sur la terrasse, à la lumière des lanternes & des quelques rayons de soleil qui avaient remplacé les gouttes de pluie un peu plus tôt. Le repas détait délicieux & mérité : hisser le panier jusqu'en haut à l'aide de la poulie demande des muscles en béton !

Nous nous sommes doucement réveillés dans notre vieux chêne. L'idée du petit-déjeuner, déjà suspendu à la corde, nous a fait sortir du lit sans trop de difficultés & oublier la petite fraicheur du matin. A 10h, nous avons refermé la porte de notre cabane d'un soir, encore émmerveillés, et avons dit aurevoir à Aglaé devant un paon fier de nous montrer son magnifique plumage !

cabane5

cabane23 blog

cabane10

cabane6

cabane blog1

cabane7

cabane blog2

cabane9

Cabanes de la Bernardière à Saint Macaire en Mauges